Une plateforme numérique a été lancée ce weekend à Kigali (Rwanda) spécialement conçue pour répondre aux besoins en information des femmes d’affaires et les connecter via un outil de réseautage social personnalisé .

Cette plateforme, baptisée 50 millions de femmes africaines, a été annoncée au Sommet mondial sur le genre dans la capitale rwandaise.

Financée par la Banque Africaine de Développement, la plateforme vise à connecter au moins 50 millions de femmes sur le continent africain. Elle devrait également contribuer à l’Agenda 2063 de l’Union Africaine pour l’émancipation des femmes et des jeunes.

L’objectif de la plateforme :

La plateforme a été mise en place pour permettre aux femmes de 38 pays africains à :

  • avoir un pouvoir économique;
  • d’accéder aux services financiers;
  • trouver des informations sur la gestion d’entreprises;
  • l’accès à des ressources de formation;
  • la création d’opportunités commerciales en ligne contribuant ainsi à leur autonomisation économique.

Elle met à leur disposition un guichet unique pour un large éventail de services financiers et non financiers dont les femmes ont besoin pour créer et développer des entreprises performantes.

L’initiative est mise en œuvre par le Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (Comesa), la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Fonctionnalités adaptées :

Grâce à une fonctionnalité du réseau social robuste intégrée à la plateforme, les femmes auront des opportunités d’apprentissage entre pairs, de mentorat, de partage d’informations et de connaissances, en se connectant via la plate-forme Web ou via l’application mobile 50 Million d’African Women Speak .

réseau d'affaires

La plateforme est présentée comme ayant le potentiel de libérer une communauté en ligne dynamique de femmes entrepreneurs dont les activités commerciales transcendent les frontières.

« 65% des produits commercialisés dans la région de l’Afrique de l’Est proviennent de l’agriculture, un secteur qui emploie 80% des femmes. Cette plateforme aidera cette grande partie de notre population à élargir les marchés et à créer de nouvelles opportunités », a déclaré le secrétaire général adjoint de la CAE, Christophe Bazivamo, 

Cette plateforme vient s’intégrer dans le cadre du programme sur le genre renforcée en 2005 par l’Autorité des chefs d’Etat et de gouvernement qui a adopté le document politique relative à l’égalité des sexes.

Elle intervient au moment où l’Afrique subsaharienne héberge près de 13 millions de PME formelles et informelles dirigées par des femmes propriétaires.

Etat des lieux

Pour l’instant seules 16 à 20% des femmes entrepreneurs ont accès à un financement à long terme auprès d’institutions financières officielles pour développer leurs activités.

Avec un déficit de financement pour les femmes chefs d’entreprise dans les chaînes de valeur des entreprises en Afrique subsaharienne estimée à 42 milliards de dollars par la Banque Africaine de Développement, la plateforme 50 millions de femmes africaines se différencie comme étant la solution unique pour fournir des informations sur les produits financiers disponibles, en particulier conçu pour les femmes entrepreneurs.

Le secrétaire général du Comesa a déclaré : « Je suis très heureux que le logiciel soit basé sur la technologie car c’est l’un des problèmes que nous essayons de résoudre pour nous assurer de tirer parti de la technologie pour obtenir des solutions intelligentes qui atteignent un nombre de personnes supérieur. Cela réduit la distance et permet à quelqu’un assis au Kenya ou au Malawi de parler à quelqu’un de l’Afrique de l’Ouest et de partager ses expériences ».

Fiche pays Rwanda

Partagez