Le Ministère du commerce tunisien annonce l’entrée en vigueur effective de la Tunisie au COMESANous savons que pour la Tunisie, l’accord est entrée en vigueur le 18 juillet 2018, ratifié par l’Assemblée des Représentants du Peuple et signé effectivement le 10 avril 2019.

C’est un nouveau challenge pour la Tunisie.

Elle fait maintenant partie avec 21 pays de la zone de libre échange dont la Libye, le Burundi, Zambie, Soudan, Zimbabwe, la République démocratique du Congo, Les Iles Maurice, Djibouti, Les Comores, Ethiopie, Érythrée, Kenya, Madagascar, Rwanda, Malawi, Eswatini, Les Seychelles

Les accords du COMESA vise à développer les échanges commerciaux, à libérer la circulation des biens et des services, à soutenir le partenariat entre les pays d’Afrique orientale et australe, à encourager les investissements mutuels entre les pays membres et à rendre leur espace économique plus intégré et attractif pour les investissements étrangers.

les accords du comesa

Afin de tirer le bénéfice attendu de ce traité, la Tunisie a pris certaines décisions concernant les arrangements pour la libéralisation du commerce des marchandises avec les pays du COMESA :

« Tous les produits industriels et agricoles (matières et produits), les produits de la pêche maritime et les industries traditionnelles fournis par les pays membres du COMESA sont soumis à une exonération complète et immédiate de tous les droits de douanes et autres frais et taxes d’effet similaire sur la base du principe de réciprocité, à l’exception des produits fournis par l’Érythrée, l’Éthiopie, le Swaziland et la République du Congo et l’Ouganda ».

En ce qui concerne les importations en provenance de l’Érythrée, une réduction de 80% sera appliqué de l’ordre public, tandis que % seront appliqués pour les importations en provenance d’Éthiopie: une réduction de 10%.

Les importations en provenance du Royaume d’Eswastani (anciennement le Swaziland) l’application sans réduction du fait que le pays bénéficie d’une exemption de l’application de la zone de libre-échange du COMESA en raison de son affiliation à l’Union douanière sud-africaine (SACU).

Les importations de la République démocratique du Congo et l’Ouganda seront traitées en fonction des procédures officialisant l’application par la République démocratique du Congo d’une réduction de 100% des ratios de droits de douanes sur toutes les importations en provenance des pays membres du COMESA.

Toutefois, toutes les marchandises échangées entre les pays membres restent soumises aux lois de sécurité et aux lois relatives à la protection de la morale, de l’ordre public, du patrimoine national, historique et artistique et à la protection de l’environnement en vigueur dans ces pays.

Plus d’informations sur le site http://www.commerce.gov.tn

Source :  Ministère du commerce

Partagez