Le refus de la Zlecaf! L’assemblée des représentants du peuple (ARP- Tunisie) a tenu une assemblée le jeudi 05 mars 2020. Ils ont refusé, lors de cet assemblée, d’adopter le projet de loi se rapportant à l’accord d’intégration de la Tunisie dans la Zlecaf (Zone de libre-échange continentale africaine). Sachant que cet accord est signé avec 44 autres pays en mars 2018.

Zlecaf

Anis Jaziri, secrétaire général du conseil d’affaire tuniso-africain, avait indiqué lors d’un entretien qu’avant la Zlecaf « le commerce inter-africain ne représente que 15% des échanges commerciaux. Alors que le flux de commerce inter-européen est de 67%:

c’est donc l’occasion ou jamais de profiter de la mise en place de cette zone de libre échange pour que la Tunisie en soit un acteur important.

Le refus de la Zlecaf

Le refus de la Zlecaf par les parlementaires entraîne ainsi  un retard de son entrée en application de six mois au moins. Cette décision impactera indéniablement les échanges avec les pays signataires.
L’échange des produits manufacturés intra-africains représente 42% du commerce intra-régional, contre 15% des exportations extra-régionales.

Zlecaf refus du parlement tunisien

Nous savons que l’entrée en vigueur de cette convention donne des opportunités commerciales et d’investissement sur un marché considéré comme « une des plus grande zone de libre-échange au monde après l’OMC« .

L’opportunité

Ainsi, ce marché est estimé à 2,5 milliards de dollars de PIB (Produit Intérieur Brut) et 1,2 milliards de personnes
La compétitivité des entreprises tunisiennes pourrait subir de plein fouet cette décision.
Par conséquence, cet accord ne pourra être remit sur la table qu’aux prochaines plénières parlementaires, c’est à dire octobre 2020.

Partagez

Leave A Reply